Le 19 mai, l’Agence nationale de recherche sur le sida et les hépatites virales (ANRS) et l’Association française pour l’étude du foie (AFEF) ont présenté, au ministère de la Santé, le rapport sur la Prise en charge des personnes infectées par les virus de l’hépatite B et C. Le Rapport Dhumeaux (du nom du professeur qui l’a coordonné) comporte un ensemble de 180 recommandations. Seronet y était.

“Ce n’était pas gagné d’avance, mais nous avons tenu à ce qu’il soit fait dans ce cadre”, explique le professeur Jean-François Delfraissy, le patron de l’ANRS, à propos du rapport à couverture bleu présenté au public le 19 mai. On comprend, à demi-mots, qu’il a fallu batailler pour qu’un tel rapport aussi ambitieux (pas loin de 500 pages), bâti comme les rapports d’experts sur le VIH/sida (médecins, chercheurs, experts associatifs) prenant en compte la prise en charge globale puisse voir le jour. Ce rapport, le premier du genre, dresse un état des lieux global des épidémies de VHC (hépatite C) et VHB (hépatite B) et émet surtout des recommandations. Il tombe à pic au moment même où les traitements connaissent une révolution.

[lire la suite sur Seronet]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.