Vivre avec les maladies sexuellement transmissibles

Les infections sexuellement transmissibles

La Syphilis

La syphilis est une maladie sexuellement transmissible, très contagieuse, due à la bactérie Treponema pallidum.

C'est une infection bactérienne responsable de lésions de la peau et des muqueuses pouvant toucher de nombreux organes.

En savoir plus avec preventionist.org

L'hépatite B

L'hépatite B est une hépatite virale due à une infection par le virus de l'hépatite B (VHB) et entraînant une inflammation du foie.

Les symptômes de la maladie aiguë sont essentiellement une inflammation du foie et des troubles digestifs avec des nausées et des vomissements.

En savoir plus avec preventionist.org

L'hépatite C

L’hépatite C est une maladie du foie causée par un virus qui peut entraîner à la fois une infection hépatique aiguë et chronique, dont la gravité est variable.

Les médicaments antiviraux permettent de guérir plus de 95% des personnes infectées par le virus de l’hépatite C, réduisant ainsi le risque de décès par cancer hépatique ou par cirrhose.

En savoir plus avec preventionist.org

La Chlamydia

Cette infection touche plus fortement les femmes entre 20 et 24 ans. Elle est difficile à diagnostiquer parce que la majorité des personnes infectées ne présentent aucun symptôme.

La chlamydia se transmet lors de relations sexuelles orales, anales ou vaginales non protégées, par l’échange de jouets sexuels, par l’échange de liquides biologiques, et le contact des muqueuses. Elle est rarement transmise par cunnilingus.

En savoir plus avec preventionist.org

La Gonorrhée

La gonorrhée appelée « chaude-pisse », urétrite ou blennorragie, est une infection transmissible sexuellement, attribuable à la bactérie Neisseria Gonorrhoeae.

La gonorrhée est plus souvent détectée chez les hommes que chez les femmes, peut-être parce que chez les hommes, elle entraine des signes évident alors que chez plus de la moitié des femmes, cette infection n’entraine aucun signe visible.

En savoir plus avec preventionist.org

La Gardnerela

La vaginite est l'inflammation du vagin, souvent associée à l'inflammation de la vulve, (vulvite), essentiellement d'origine infectieuse.

Le vagin est protégé de la pullulation de la plupart des germes pathogènes par son acidité naturelle.

Cette acidité est en rapport avec la richesse du vagin en bacilles de Doderlein et dépend de la sécrétion oestrogénique des ovaires

En savoir plus avec europarchive.org

Le Papillomavirus

Les Papilloma Virus Humains ou PVH sont des virus très communs. Il en existe plus de 150 types. Les papillomavirus peuvent infecter la peau et les muqueuses et être responsables de lésions bénignes ou malignes.

Les conséquences d'une infection peuvent, selon le type de papillomavirus, aller des verrues génitales aux cancers.

En savoir plus avec la Fondation contre le Cancer

La Syphilis

La syphilis est une maladie sexuellement transmissible, très contagieuse, due à la bactérie Treponema pallidum.

C'est une infection bactérienne responsable de lésions de la peau et des muqueuses pouvant toucher de nombreux organes.

En savoir plus avec preventionist.org

L'hépatite B

L'hépatite B est une hépatite virale due à une infection par le virus de l'hépatite B (VHB) et entraînant une inflammation du foie.

Les symptômes de la maladie aiguë sont essentiellement une inflammation du foie et des troubles digestifs avec des nausées et des vomissements.

En savoir plus avec preventionist.org

L'hépatite C

L’hépatite C est une maladie du foie causée par un virus qui peut entraîner à la fois une infection hépatique aiguë et chronique, dont la gravité est variable.

Les médicaments antiviraux permettent de guérir plus de 95% des personnes infectées par le virus de l’hépatite C, réduisant ainsi le risque de décès par cancer hépatique ou par cirrhose.

En savoir plus avec preventionist.org

La Chlamydia

Cette infection touche plus fortement les femmes entre 20 et 24 ans. Elle est difficile à diagnostiquer parce que la majorité des personnes infectées ne présentent aucun symptôme.

La chlamydia se transmet lors de relations sexuelles orales, anales ou vaginales non protégées, par l’échange de jouets sexuels, par l’échange de liquides biologiques, et le contact des muqueuses. Elle est rarement transmise par cunnilingus.

En savoir plus avec preventionist.org

La Gonorrhée

La gonorrhée appelée « chaude-pisse », urétrite ou blennorragie, est une infection transmissible sexuellement, attribuable à la bactérie Neisseria Gonorrhoeae.

La gonorrhée est plus souvent détectée chez les hommes que chez les femmes, peut-être parce que chez les hommes, elle entraine des signes évident alors que chez plus de la moitié des femmes, cette infection n’entraine aucun signe visible.

En savoir plus avec preventionist.org

La Gardnerela

La vaginite est l'inflammation du vagin, souvent associée à l'inflammation de la vulve, (vulvite), essentiellement d'origine infectieuse.

Le vagin est protégé de la pullulation de la plupart des germes pathogènes par son acidité naturelle.

Cette acidité est en rapport avec la richesse du vagin en bacilles de Doderlein et dépend de la sécrétion oestrogénique des ovaires

En savoir plus avec europarchive.org

Le Papillomavirus

Les Papilloma Virus Humains ou PVH sont des virus très communs. Il en existe plus de 150 types. Les papillomavirus peuvent infecter la peau et les muqueuses et être responsables de lésions bénignes ou malignes.

Les conséquences d'une infection peuvent, selon le type de papillomavirus, aller des verrues génitales aux cancers.

En savoir plus avec la Fondation contre le Cancer

Comment vivre avec le VIH ?

Les personnes vivent plus longtemps avec le sida grâce aux traitements antirétroviraux

Homme assis sur un banc face à un lac

En 2015, 37 millions de personnes vivaient avec le VIH dans le monde. Grâce à la généralisation des antirétroviraux efficaces, les personnes vivent plus longtemps et en meilleure santé.

Cependant, 1.1 million de personnes meurent des suites du sida tous les ans. En France métropolitaine, moins d’un quart des personnes vivants avec le VIH a moins de 40 ans et deux sur cinq ont au moins 50 ans.

Sida Info Service a réalisé en 2015 une enquête dont l’objectif est de mettre en évidence les spécificités du vécu avec le VIH sur le long terme et les adaptations nécessaires de notre système de soins.

 

 

Le sida, aujourd’hui, est considéré comme une maladie chronique, avec laquelle on peut vivre de très nombreuses années en prenant correctement le traitement.

LiVlife est une plateforme dédiée à toute personne souhaitant s’informer sur le VIH. Retrouvez également de nombreuses informations sur comment vivre avec le sida avec la Plateforme Prévention Sida et l’association Aides.