Santé : prévention & risques

Prévention sur les maladies sexuellements transmissibles

La prévention au sein d'Air France

Préservatif recto et verso de l'association LGBT d'Air France

Pionniers en matière de prévention, nous avons organisés en décembre 2002, au sein de l’entreprise Air France, la première distribution de préservatifs et de brochures de prévention lors de la 1ère Journée Mondiale de Lutte contre le Sida.

Dès 2003 les services de la santé des personnels navigants et des personnels au sol d’Air France se sont joints à nous pour l’organisation de cette journée qui a lieue tous les 1er décembre.

Le sida continue de tuer chaque année. Nous avons encore de nombreuses idées, projets et réflexions à mettre en place dans notre compagnie comme généraliser la distribution gratuite de préservatifs. Il faut continuer les actions de prévention auprès de tous les employés.

Chiffres sur le sida au niveau mondial

Dessin du monde avec le logo de Sidaction

Suivant les chiffres mondiaux de l’ONUSIDA, en 2017 :

  • 940 000 personnes sont décédées de maladies liées au sida
  • 36,9 millions de personnes vivent avec le VIH
  • 1,8 millions de personnes nouvellement infectées par le VIH
  • 9,4 millions de personnes ne savaient qu’ils vivaient avec le VIH

Imaginons les conséquences en terme de migration, de prévalence, etc. … Sans compter ceux qui s’ignorent séropositifs.

Apres avoir largement touché la population homosexuelle dans les années 80 et 90, cette infection concerne actuellement toutes les populations. Les associations de lutte contre le sida comme la notre sommes confiantes et persuadées qu’on peut contrer cette épidémie.

L’objectif de l’ONUSIDA est de mettre fin à l’épidémie du sida d’ici 2030.

Les risques de contamination

Ai-je pris un risque d'attraper une maladie sexuellement transmissible ?

Tête d'un homme en noir avec un point d'interrogation rouge

Aucun risque d’infection :

  • Masturbation
  • Fellation avec préservatif
  • Anulingus (langue-anus) ou cunnilingus (langue-sexe féminin) avec carré de latex
  • Pénétration anale (sodomie) avec préservatif et gel
  • Pénétration vaginale avec préservatif
  • Echange d’objets (sextoys) avec préservatif

Risque faible d’infection mais possible :

  • Fellation sans préservatif et sans éjaculation
  • Echange d’objets (sextoys) sans préservatif
  • Cunnilingus (langue-sexe féminin) sans carré de latex

Risque élevé d’infection :

  • Pénétration vaginale sans préservatif
  • Pénétration anale (sodomie) sans préservatif
  • Fellation sans préservatif et avec éjaculation

HIV : Pourquoi et comment faire un dépistage ?

Pipette et tube de prélèvement de sang

Le test de dépistage du VIH est le seul moyen de savoir si vous êtes porteur du virus du sida.

Se faire dépister est important pour vous-même, pour lever le doute sur votre statut sérologique, mais aussi pour votre ou vos partenaires, en adaptant vos pratiques sexuelles au résultat du test.

Les associations sont désormais habilitées à pratiquer des tests rapides de dépistage au VIH.

Les militants de l’association AIDES mettent en place de nombreuses actions de dépistage chaque jour partout en France. Avec seulement une goutte de sang recueillie au bout du doigt, il est possible d’obtenir en quelques minutes un résultat fiable.

Plus d’informations sur le dépistage avec AIDES.

Bouton vers le haut